BALLAD into BLUES,ROCK and FOLK of the Seventies

26 juin 2022

La vie est si belle à Londres !

Qu’il fait bon vivre dans cette belle ville et dans ce beau pays ! Londres et l’Angleterre nous donnent depuis 2020 une véritable leçon de vie.  Pour s’en convaincre, il suffit de regarder le visage épanoui des gens dans la rue.

 Mais là- bas, à la différence de la France, les médias et les télévisions Britannique ne prêtent aucune attention à cette chose qui n’est qu’un simple petit rhume, se soignant avec 48 heures de doliprane et dont le gouvernement Français, minoritaire et défait aux dernières élections, utilise pour répandre la terreur auprès d’une couche de la population fragile psychologiquement afin de justifier les mesures liberticides qu’il est en train de préparer avec délectation.

Comment le pays de Jean Moulin a-t-il pu en arriver là, tomber aussi bas et accepter si facilement de subir tant d’humiliations ? Cela restera un mystère. Si vous ne me croyez pas, regardez la BBC pendant 3 heures d’affilée et vous compterez les secondes ou le rhume venue de Chine est évoqué. Sur les plateaux de télévision, nous ne voyons pas un seul de ces ayatollahs médicaux aux prêches remplis de terreur et répondant aux questions (?) de soi- disant journalistes qui sont aux ordres d’un pouvoir à la dérive et qui sont notre quotidien depuis deux années.

Londres accueille donc pendant 3 jours, dans le sublime cadre de Hyde Park, Elton John, les Rolling Stones et ce soir Eagles. Pas mal, comme programme, non ?

Vendredi soir, Elton John avec son superbe spectacle a fait chavirer de bonheur le public en lui offrant de merveilleux moments comme cette interprétation de « Your song ».

Hier soir, les Stones, de retour dans un lieu ayant largement contribué à leur renommée ont offert au public un magnifique show avec un Mick Jagger au sommet de sa forme et une set list incluant « Out of time » et le superbe et émouvant « She’s a rainbow ».

Nul de doute que, en ce dimanche 26 juin, Eagles sera se mettre à la hauteur du challenge qui les attend.

Et si nous allions vivre à Londres ?

                                                                                                                 Frédéric.

Posté par rock legends à 08:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]


25 juin 2022

"Nothing but the blues" en images (suite) !

Attention, cette vidéo est celle d'origine et non celle, restaurée en 4K, qui vous est proposée sur le blu -ray sorti vendredi. C'est pourquoi vous trouverez aussi la version sonore.

                                                                                                                           

                                                                                                                                                          Frédéric.

Posté par rock legends à 17:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 juin 2022

"Nothing but the blues": le monument en images !

Franchement, chers amis, si après avoir vu cette vidéo, vous n'avez pas envie d'aller vous acheter l'album, ce serait à n'y rien comprendre.. Et pour celles et ceux qui souhaiteraient acquérir le dvd, je vous rassure l'intégralité du film est de cette dimension. Mais de celà, nous en reparlerons en début de semaine.

                                                                                                                                                     Frédéric.

Posté par rock legends à 15:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]

"Nothing but the blues": un océan de larmes de bonheur !

Nothing-But-The-Blues

Cette journée du 23 juin n’était pas sans me rappeler une période de ma jeunesse ou, travaillant à l’époque dans un magasin de disques Bordelais, nous attendions mes collègues et moi, avec un mélange d’excitation et aussi d’un peu d’angoisse, la parution du dernier Santana ou bien du nouvel opus de Weather Report, formations dont nous étions inconditionnels dans cette période dorée des seventies.

Aussi, lorsque mon smartphone afficha ce jeudi un message comme quoi « Nothing but the blues » d’Eric Clapton m’attendait au rayon colis de la Fnac Bordeaux, je décidais de laisser tomber tous mes projets pour aller, 24 heures avant sa parution officielle, récupérer LE disque tant attendu non seulement par tous les inconditionnels de Slowhand, mais aussi par tous les amateurs de blues. Pensez-donc, chers lectrices et lecteurs, 77 minutes en compagnie de « God » dans sa tournée blues de 1994, le nirvana promis ne pouvait attendre

Alors, que dire que vous ne vous doutiez pas déjà ? Que l’album est une véritable tuerie ? La réponse est bien sûr oui. Il est même carrément jubilatoire par certains moments et peut être vous arrachera t ’il, comme par exemple sur le morceau 5 « Early in the morning », quelques larmes de bonheur tant le son sorti de la guitare d’Eric semble dirigé par la main de Dieu.

Ce disque est tout simplement MAGISTRAL et MONUMENTAL, mais pouvait-il en être autrement, tant sa set list est exceptionnelle et ses side musicians à la hauteur d’un véritable dieu du blues. Nous avions eu dèjà un aperçu de ce qu’était cette tournée US avec le semi bootleg » A kind of blues », sorti il y a trois années, mais avec « Nothing for the blues », nous franchissons un palier supplémentaire avec une qualité sonore remarquable, surtout dans la version CD, car le pressage du vinyle est moyen plus, ce qui lui fait perdre un peu de son côté émotionnel. Mais ceci n’est qu’un détail, tout comme le mélange des concerts du 8 et 9 novembre sans véritable ordre des morceaux, ce qui nuit un tout petit peu à la cohérence de l’album (mais ceci n’est qu’un avis purement personnel sans réel dommage sur le ressenti de l'opus).

J’inviterai donc les collectionneurs à investir, vu la modicité des prix de vente proposés, dans les deux versions CD et vinyle afin de savourer pleinement un véritable monument musical. Ce chef d’œuvre ne peut que nous faire regretter la trajectoire musicale prise par Eric Clapton dans ses concerts actuels et dont ce modeste blog ne s’est que trop fait l’écho.

 « Nothing but the blues » est tellement fabuleux, nous offre un tel festival d’émotions et de bonheur pendant 76 minutes qu’il efface facilement ce grief. Il sera disponible dès demain partout en France, inutile de vous dire ce que je vous conseille.

Bon week-end avec Eric Clapton !

                                                                                                                         Frédéric.

Ps : je visionnerai le blu-ray ce soir et vous en ferai la review en début de semaine prochaine.

Posté par rock legends à 06:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 juin 2022

Kris Kristofferson: une retraite bien méritée !

En passant le cap des 86 ans ces derniers jours, Kris Kristofferson profita de l'événement pour annoncer prendre une retraite définitive. Si sa décision est fort compréhensible, profitons pour évoquer brièvement sa carrière et son influence dans la musique country. 

Pour le grand public, il restera, bien sûr, l'inoubliable créateur de "Me and Bobby McGee" immortalisé par la grande Janis Joplin avec laquelle il eut une brève romance. Mais au-delà de cette composition, il marqua la country de son empreinte en étant un des membres des fameux "Highwaymen" ou entouré de Johnny Cash, Waylon Jennings et Willie Nelson, il connut un immense succès dans les années 80 contribuant grandement au développement international de ce style musical.

Mais la belle gueule de Kris Kristofferson attira aussi les producteurs de cinéma qui lui offrirent deux rôles à succès. Le premier, dans le film de Sam Peckinpah "Pat Garrett and Billy the Kid" et le second avec Barbara Streisand dans "A star is born".

Souhaitons à Kris Kristofferson de profiter pleinement de sa retraite et remercions-le chaleureusement pour toutes ces belles années.

                                                                                                                                                     Frédéric.

Posté par rock legends à 07:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]


22 juin 2022

Au secours, les revoilà !

Comme cela était prévisible, une fois les élections passées, ils reviennent et en force, sur tous les médias collaborationnistes audiovisuels et écrits. Vous l’aurez facilement deviné, je veux bien sur parler des ayatollahs médicaux des plateaux télé, préparant ainsi le terrain au retour des mesures liberticides que ne manquera pas de prendre la tyrannie sanitaire macroniste dans les prochains jours, trop heureuse de nous faire payer la claque que nous avons envoyé à son chef lors des dernières élections législatives.

Car depuis 48heures, comme par hasard les élections passées, les statistiques du soi-disant rhume repartent à la hausse. Quelle étonnante surprise ! Le pire est que cela fonctionne. Nous recommençons à croiser en voiture des gogos pétochards portant la muselière, même s’ils sont tout seul dans leur véhicule ou bien en vélo.

 Alors, pour bien enfoncer le clou, les ayatollahs médicaux, nostalgiques des années sombres de notre pays, multiplient, dans leurs prêches incendiaires, le retour permanent du symbole de la soumission et de l’humiliation, je veux parler bien sur de l’inutile et inefficace muselière. Tout ceci au nom de ce qui n’est finalement qu’un simple petit rhume qui peut éventuellement vous fatiguer 48 heures avant de disparaitre aussi vite qu’il est venu. Pour rappel, lorsque la muselière était imposée partout et tout le temps, comme en décembre dernier, il n’y avait jamais eu autant de cas, n’en déplaise à certains.

Celui qui représente 28% des Français et qui a été réélu dernièrement avait déclaré en mars 2020 que nous étions en guerre. Pour une fois, je lui donne entièrement raison. OUI, nous sommes en guerre contre la tyrannie sanitaire qu’il souhaite nous imposer, OUI, nous sommes en guerre pour défendre nos libertés fondamentales qu’il souhaite nous supprimer. OUI, nous sommes en guerre contre ses ayatollahs médicaux qu’il envoie pour préparer le terrain et qui souhaitent diriger nos vies.

Qu’il sache que nous serons toujours toujours sur son chemin pour barrer la route à la mise en place de ses funestes projets. JAMAIS, je dis bien JAMAIS, son maudit masque ne reviendra sur mon visage !

Vive la liberté que des apprentis dictateurs n’arriveront jamais à nous voler.

                                                                                                                                                      Frédéric.

Posté par rock legends à 18:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Mick Jagger: retour aux affaires !

Ce n'est pas un petit truc de rien du tout, utilisé par certains gouvernements pour entretenir un climat de peur destiné à justifier des mesures liberticides, qui allait l'abattre.

Après une petite semaine de repos, le revoici et visiblement en pleine forme. Hier soir à Milan, Mick Jagger et les Stones ont marqué leur retour avant deux rendez-vous très attendus à Londres. Pour l'occasion, ils ont repris deux morceaux déjà interprétés lors de leur excellent concert de Paris en 2014 "Wild horses" et "Dead Flowers" tirés de "Sticky Fingers".

Aux accents très country/rock "Dead Flowers" est un témoignage d'une période où le grand Gram Parsons fréquentait assidument le groupe et dont Keith Richards était un grand admirateur.

Ce titre fût repris sur scène par de nombreuses formations de country/rock, en particulier les New Riders of the Purple Sage sur l'excellent album live "Home home on the road".

                                                                                                                                                            Frédéric.

Posté par rock legends à 06:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 juin 2022

Une si belle semaine !

Il y a des semaines qui commencent bien et où tout semble vouloir sourire.  Débutée dimanche soir sur le coup de 20h, cette belle période se prolonge ce matin avec, sauf catastrophe, l’annonce de la reprise de la tournée « Sixty » des Rolling Stones programmée pour mercredi à Milan avant un enchainement sur deux shows très attendus dans le cadre enchanteur de Hyde Park le 25 juin et le 3 juillet.

 Cependant, pour la formation de Mick Jagger et Keith Richards, le premier rendez-vous avec le public Français aura lieu ce soir à 21h sur France5 avec la diffusion du film « l’histoire Française des Rolling Stones ». Une belle soirée en perspective, qui plus est diffusée en prime time, ce qui est si rare pour notre musique.

Mais un événement éclipse tous les autres en cette avant dernière semaine du mois de juin, il s’agit bien entendu de la sortie de « Nothing but the blues » d’Eric Clapton, témoignage exceptionnel d’une tournée restée dans la légende ou notre guitariste atteignit ses sommets. Alors, mes amis, un seul conseil, foncez vendredi chez votre disquaire préféré et offrez vous la version qui conviendra le mieux à votre budget (les prix vont de 15,99€ pour le CD simple à 200€ pour le coffret collector), mais partagez ce qui sera un nirvana musical.

De tout ceci, nous aurons largement l’occasion d’y revenir longuement dans les prochains jours.

                                                                                                           Frédéric.

Posté par rock legends à 10:21 - Commentaires [1] - Permalien [#]

18 juin 2022

Happy bithday, Paul McCartney !

Paul Mc Cartney

80 ans aujourd'hui et pour notre plus grand bonheur, il continue à nous enchanter. A l'image d'un Eric Clapton, d'un John Mayall, d'un Graham Nash ou bien d'un Mick jagger, Paul Mc Cartney et sa musique illuminent nos vies depuis notre enfance. 

Si jamais, il se produisait près de chez vous, n'hésitez pas une seule seconde à effectuer le déplacement. Son show, de près de 3 heures, est un véritable enchantement qui vous replongera dans votre adolescence.

Merci pour toutes ces extraordinaires années, monsieur Paul McCartney, et bon anniversaire. 

                                                                                                                                          Frédéric

Posté par rock legends à 19:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juin 2022

The Rolling Stones 2022: mauvaise et bonne nouvelle !

Suite au test positif de Mick Jagger, nous avons appris hier soir l'annulation du concert d'Amsterdam. Le coup est rude pour les spectateurs puisque le public a été averti seulement 3 heures avant le début du show, alors qu'il avait commencé à remplir les tribunes du stade Johan Cruyff. Mettons- nous à la place de personnes venues de loin ayant réservé et réglé leur hôtel et leur transport et qui ne seront certainement pas remboursées, même si leur billet de concert reste valable pour une future date. Le délai de récupération de notre chanteur étant de quelques jours, le groupe a sagement annulé le show prévu à Berne le 17 juin. Le redémarrage de la tournée étant programmé pour Milan le 21 juin. Souhaitons que nos concerts Français ne subissent pas ces aléas.

Mais, tout n'est pas négatif, si vous aimez les Stones, vous pourrez les voir en prime time lundi prochain sur France 5 avec un passionnant document intitulé "L'histoire Française des Rolling Stones" dont voici la description tel que nous le présente le blog Tv news:

image_0953084_20220606_ob_8a0553_le-doc-stupefiant-lhistoire-francais

"Le lundi 20 juin à 21 heures sur France 5, à l’occasion du 60ème anniversaire des Rolling Stones, Le doc Stupéfiant propose un documentaire inédit sur ce groupe légendaire, incarnation du « sexe, drogue et rock’n’roll ».

Du concert chaotique de la salle Vallier, à Marseille en 1966, à l’enregistrement d’Exile On Main Street, leur meilleur album écrit sous influence dans une villa de la Côte d’Azur, en passant par le mariage mythique de Mick Jagger à Saint-Tropez, les réalisatrices Raphaëlle Baillot et Élise Le Bivic posent un regard d’aujourd’hui sur les folles années françaises du plus grand groupe de rock de tous les temps.

Le film analyse le rapport étrange des rock stars aux femmes en général (et aux groupies en particulier), leur univers « boysclub », le contrôle fou de leur image, leur part sombre et la relation passionnée qu’ils entretenaient avec la France. Le documentaire contient, annonce la prod', des archives non autorisées, des photographies inédites, des interviews exclusives de collaborateurs proches et des témoignages de « rock critics » et de musiciens de toutes les générations".

Un rendez-vous à ne pas manquer.

                                                                                                                                                      Frédéric.

 

Posté par rock legends à 12:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]