BALLAD into BLUES,ROCK and FOLK of the Seventies

21 juillet 2017

Les nouvelles voix de la country music: Joan Shelley !

Après Courtney Marie Andrews, voici une nouvelle voix dont nous parlerons longuement à la rentrèe. 

Merci Vincent pour cette découverte.

Excellente continuation de vacances.

                                                                                                                                                                  Frédéric.

Joan Shelley - Where I’ll Find You - Later… with Jools Holland - BBC Two

Posté par rock legends à 16:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 juillet 2017

The Doobie Brothers: Vive Bruxelles (suite) !

Ci joint, un extrait de leur concert donné le 15 juillet 2017 à Los Angeles dans le cadre du festival "The classic".

Si après cela, vous n'avez pas envie d'aller les voir cet automne en Europe.....

                                                                                                                            Frédéric.

Doobie Brothers- China Grove

Posté par rock legends à 08:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juillet 2017

Chroniques d'été: Rusty Young new album and Courtney Marie Andrews !

Comme promis, jusqu’au 21 août, ce blog bénéficiera d’une chronique hebdomadaire, voire plus si l’actualité l’exigeait. Hier soir à Los Angeles se tenait la première soirée du festival « The classics » et d’ailleurs la plus attractive regroupant les légendes que sont Steely Dan, The Doobie Brothers et The Eagles renforcés par Vince Gill et le fils de Glenn Frey. A l’heure où sont écrites ces quelques lignes, décalage horaire oblige, les échos de ce concert géant ne sont pas encore parvenus sur la toile. La rubrique de la fin de la semaine sera principalement axée sur cet événement majeur.

Cette semaine ne fut point pour autant aussi désertique sur le plan des découvertes et des nouvelles de futurs albums que son placement au milieu d’un torride mois de juillet le laissait entendre. Elle fut en premier, pour l’auteur de ce blog, marquée par un véritable coup de cœur musical pour une jeune chanteuse de country/folk de 26 ans, originaire du bel état d’Arizona, Courtney Marie Andrews qui après Colter Wall dont nous avons parlé ici même la semaine dernière témoigne de la richesse et du talent de la nouvelle génération Américaine. Dans un style qui n’est pas sans évoquer fortement Joni Mitchell de la période « Laurel canyon » et aussi cette grande chanteuse bien trop méconnue du grand public qu’est Mary Mc Calsin, son nouvel album « Honest life » nous propose un voyage dans une country soft (certains aux Etats Unis la surnomment déjà la nouvelle Emmylou Harris) qui incontestablement mérite que l’on s’y arrête longuement (ce qui sera fait ici même prochainement). Le public parisien aura l’occasion de la découvrir le jeudi 7 septembre au « Pop up du label » pour la modique somme de 10€.

Dans le rayon des excellentes nouvelles, les amateurs de Poco vont être comblés puisque Rusty Young nous gratifiera le 15 septembre de son premier album solo « Waitin’ for the sun » avec la participation de Ritchie Furay, Jim Messina et Timothy B Schmit. L’extrait disponible sonne effectivement très « Poco ». Il nous reste à souhaiter que l’intégralité de l’album soit du même acabit. Sont également annoncés pour la rentrée, la parution d’un album acoustique de Neil Young enregistré en 1976 et d’un double opus live de John Mc Laughlin qui promet beaucoup.

Profitons de cette période estivale pour nous replonger dans les archives de notre musique et aussi pour découvrir les nouveaux talents qui feront l’actualité dans les années à venir.

Excellente continuation de vacances à tous.

                                                                                                                                        Frédéric.

Ps : Pour écouter Rusty Young, recopiez le lien suivant :

www.billboard.com/articles/columns/country/7866014/rusty-young-my-friend-premiere

 

rusty young

Courtney Marie Andrews - Put The Fire Out (official video)

Posté par rock legends à 07:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 juillet 2017

Bonnes vacances et merci !

Nous voici donc pratiquement à la fin de la deuxième année d’existence de ce blog. Comme pour la période 14 juillet-15 août de 2016, sa rubrique quasi quotidienne va s’interrompre momentanément pour laisser la place à une qui sera hebdomadaire, sauf bien sur si l’actualité l’exigeait.  Avant donc de prendre un repos salvateur, j’aimerai juste chaleureusement remercier les 15621 visiteurs qui ont consulté ce modeste blog durant ces deux années.

 Si certains d’entre eux n’ont effectué qu’un bref passage, d’autres au contraire sont devenus au fil des semaines de fidèles lecteurs et plus fabuleux encore, de véritables liens se sont noués nous permettant d’échanger en profondeur sur nos connaissances mutuelles et de partager certains concerts. Quel plaisir d’avoir vécu en ta compagnie cher Thierry, ces concerts d’Eric Clapton au mois de mai dans le cadre magique du Royal Albert Hall, en attendant de partager les Rolling Stones à Paris en octobre et surtout Doobie Brothers à Bruxelles au mois de novembre ! Quel régal de lire tes suggestions régulières, cher Vincent qui m’ont permis de découvrir en profondeur certains univers musicaux sur lesquels je m’étais peu penché jusqu’à présent et surtout un immense merci pour m’avoir fait connaitre Colter Wall, ce futur grand de la musique country dont l’écoute fut un véritable séisme dans mes oreilles ! Merci à toi aussi, cher Jean Claude, pour les petits cadeaux « Claptoniens » dont tu m’as gratifié et dont les diverses écoutes constituent un bonheur difficilement exprimable ici.

L’automne 2017 se présente sous les meilleurs auspices avec de nombreux concerts et événements discographiques. Ce sera un réel plaisir de les partager avec vous.

Excellentes vacances musicales.

                                                                                                                        Frédéric.

Ps : la vidéo du jour est extraite de l’excellent nouvel album de Robin Trower « Time and emotion » qui sera chroniqué à la rentrée.

Make Up Your Mind, Day of the Eagle, Robin Trower, HOB, 5/4/17

Posté par rock legends à 06:06 - Commentaires [1] - Permalien [#]

12 juillet 2017

Rock et cinéma: Un mariage qui dure !

Rock et cinéma ont de tous temps toujours été parfaitement complémentaires. Qui mieux que le grand écran est capable de nous retransmettre et de nous faire partager les émotions d’un concert auquel nous n’avons pu assister ? D’ailleurs dès le début des années 70, des événements, comme par exemple Woodstock, doivent beaucoup de leur notoriété au cinéma qui a eu un incroyable effet booster sur les ventes d’albums de ce prestigieux festival. Le phénomène continua par la suite avec des films comme « Pink Floyd à Pompeï », « Soul to soul » dont nous avons parlé la semaine dernière, « The concert for Bengladesh » et culmina avec le splendide » The last Waltz » produit et réalisé par Martin Scorcese en personne.

Depuis quelques temps, nous assistons à une recrudescence du phénomène ce qui ne peux que nous réjouir. C’est ainsi que tout récemment nous avons eu le privilège de visionner sur grand écran les concerts du Grateful Dead, d’Eric Clapton au Royal Albert Hall en 2015 et le show des Rolling Stones à Cuba et que pour le mois de septembre, nous est annoncé le concert donné par l’ex guitariste des Pink Floyd David Gilmour dans le cadre magique des ruines de Pompeï. Tout serait donc parfait dans le meilleur des mondes pour vivre un moment magique si les exploitants de salle de cinéma (surtout en province, j’ignore ce qu’il en est en région Parisienne) jouaient totalement le jeu en acceptant de diffuser ces films dans leurs meilleures salles. Car hélas, ceux-ci nous sont le plus souvent proposés dans des les toutes petites salles de leur grand complexe avec un écran minuscule et un son des plus médiocres voire même catastrophique comme ce fût le cas pour le concert d’Eric Clapton de 2015 à l’UGC de Bordeaux ce qui enlève pratiquement tout intérêt à une initiative d’un soir pourtant très alléchante effectuée malheureusement le plus souvent sans aucune publicité ce qui amène à ce que les salles soient à moitié remplies. Un peu plus d’investissement marketing serait bénéfique pour tout le monde d’autant plus que la demande du grand public pour ce genre d’événements est bien réelle.

Messieurs les exploitants de salle, un petit effort serait le bienvenu. Nous vous en serions très reconnaissant.

                                                                                                                                       Frédéric.

 

M_DavidGilmourLiveinPompeii630_053117

Posté par rock legends à 06:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]


11 juillet 2017

Colter Wall: L'incroyable révélation !

Vous en avez pris l’habitude depuis bientôt les presque deux années que nous nous fréquentons, ce blog est consacré dans son immense partie aux trésors que furent les sixties et seventies pour les amateurs de musique que nous sommes tous. Cependant, il sera vraiment dommageable de se priver des nouveaux talents qui, de temps en temps, se présentent à nous et qui assurent un parfait passage de témoins avec nos idoles qui, malheureusement pour nous, ne sont pas éternelles.

Ce sera sans doute un nom dont vous entendrez parler dans les années à venir tant son talent est immense, sous réserve qu’il nous confirme tout cela dès son deuxième album. Car très franchement, ce que vient de réaliser le Canadien Colter Wall à 21 ans avec son tout premier opus est un véritable coup de maître et une performance hors du commun qui mérite indiscutablement d’être soulignée et va bien au-delà d’un simple disque de country. A titre personnel, sa première écoute n’a pas été sans m’évoquer le ressenti que j’avais exprimé lorsque le fabuleux « Gasoline » de Chip Taylor s’était présenté à mes oreilles pour la toute première fois. Les voix de ces deux artistes, à leur tout début, offrent d’ailleurs beaucoup de similitudes avec cette incroyable profondeur qui vous procure ce sentiment de fierté d’assister à l’éclosion de quelqu’un dont vous savez en votre fort intérieur qu’il sera appelé à côtoyer les sommets dans les années à venir. Avec cet album, Colter Wall signe une œuvre exceptionnelle, d’une profondeur inouïe, totalement éloignée de l’image de la musique country qui vous est souvent présentée. Composé uniquement de ses propres chansons, exceptée la reprise de Townes Van Zandt » Snake mountain blues », sa voix grave si particulière et proche de celle du grand Mickey Newbury vous emmène sur des chemins qu’avait commencé à emprunter une autre grande voix Canadienne, dont nous avons déjà parlé ici même Bob Carpenter avec son splendide album « Silent passage » en 1973.  Il nous faut juste souhaiter que la carrière de Colter Wall soit plus longue que celle de son ainé qui s’était arrêtée après un seul album de par sa volonté. Sur ce plan -là, les doutes semblent être levés puisque notre jeune song writter semble être déjà parfaitement pris en main et managé par des producteurs américains qui ont su l’intégrer dans le restreint milieu country américain lui assurant ainsi un succès qui, espérons-le, ne changera pas sa personnalité et surtout ne le fera pas tomber dans une certaine facilité lors de la réalisation de ses prochains opus.

Mais, n’anticipons pas l’avenir encore fragile et incertain d’un gamin de 21 ans et savourons comme il se doit cette superbe pépite qu’il vient de nous offrir avec ce premier album et ses onze ballades dont vous aurez du mal à vous séparer une fois qu’elles seront posées sur votre platine.

                                                                                                                                 Frédéric.

Ps : Encore un immense merci à Vincent pour avoir attiré mon attention sur cette merveille. 

Colter Wall "Thirteen Silver Dollars"

Posté par rock legends à 05:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 juillet 2017

Les voix de la country: ROSANNE CASH !

Longtemps à mes yeux, elle n’a été que la fille de… jusqu’à ce 17 octobre 2014 ou son album « The river and the thread » s’est posé pour la première fois sur ma platine. Car avant cette date, Rosanne Cash n’était pour votre serviteur que la fille de Johnny Cash et n’étant pas un fan inconditionnel de la musique country (bien que grand amateur du genre) proposée par son père, l’achat de sa discographie me paraissait superflu. Cependant, au fil des promenades sur la toile, les nombreuses reviews plus qu’enthousiastes sur l’album cité plus haut ne firent qu’attiser ma curiosité sans compter la liste impressionnante des musiciens invités à participer à son enregistrement, me poussèrent à le commander sans avoir pris le temps d’en écouter le moindre extrait. Certes vu le niveau plutôt bas du prix proposé, le risque de déception était mineur mais, cependant il est vrai que ce genre d’achat impulsif n’est guère dans mon caractère.

Autant ne pas faire durer le suspense, la première écoute de cet album fut un véritable choc. Nous sommes en effet à des années lumières de la musique country sirupeuse proposée par Nashville et aussi souvent, il faut bien le reconnaître par le père de Rosanne. Voici un disque qui va ravir tous les inconditionnels du style Americana présenté par Lucinda Williams. L’enchantement se produit dès les premières notes du morceau d’ouverture qui nous emmène en balade dans les profondeurs de ce sud du territoire américain, du Tennessee aux bords du Mississipi en remontant le long de ces champs de cotons immortalisés par le cinéma et dont les images ont bercé notre jeunesse.

« The river and the thread » pour s’apprécier comme il se doit, se déguste comme un bon vieux whisky c’est-à-dire très lentement en laissant pénétrer doucement chaque note dans votre corps. La voix chaleureuse de Rosanne Cash enrobe une musique d’une profondeur inouïe tantôt joyeuse, tantôt mélancolique et bluesy qui avec l’aide de musiciens prestigieux comme Tony Joe White, John Prine, Derek Trucks, Kris Kristofferson réussit à faire passer une incroyable émotion qui fait de cet album bien plus qu’un simple disque de country.

 

Multi récompensé, cet album est destiné à séduire un public bien plus large que celui de la country traditionnelle. N’hésitez pas à vous laisser tenter par cet incroyable voyage dans cette Amérique profonde que vous propose Rosanne Cash, vous aurez du mal à prendre votre billet de retour.

                                                                                                                                          Frédéric.

Rosanen-Cash-The-River-The-Thread-300x300

Rosanne Cash - A Feather's Not A Bird (Lyric Video)

Posté par rock legends à 05:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juillet 2017

Le bonus du week-end: ALBERT LEE en concert !

Il se produira sur la scène du New Morning le 6 mars 2018 avec son electric band. Un événement à ne pas manquer !

Excellent week-end musical à tous.

                                                                                                                                    Frédéric.

Albert Lee - One way rider (live in Paris)

Posté par rock legends à 06:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 juillet 2017

Disques, concerts: Un automne 2017 attrayant !

Les vacances approchant, comme chaque année ce blog va donc prendre ses quartiers d’été à partir du jeudi 13 juillet pour revenir quotidiennement dès le 21 août. Ce qui ne signifie pas qu’il restera totalement muet pendant cette période de vacances d’été. En effet, en fonction de l’actualité, il pourra être actualisé à tout moment et de toute façon, il fera l’objet au minimum d’une rubrique plus ou moins longue chaque semaine.

L’actualité discographique sera fournie dans les prochaines semaines avec dès le 14 juillet, la parution de l’album du concert de Paul Simon donné à Hyde Park. Le mois suivant se sera autour de celui d’une autre grande voix, Carole King de nous gratifier de l’enregistrement de son fabuleux show donné au même endroit en 2016 avant que le revenant, fondateur des Byrds, Chris Hillman nous offre son nouvel opus la semaine suivante. Enfin, nous aurons l’album tant attendu du duo Stephen Stills/ Judy Collins qui tourne actuellement aux Etats Unis et dont le succès est tel que nos artistes se sont trouvés dans l’obligation de rajouter des dates pour satisfaire la demande du public. A ce jour, il n’y a pas de dates en Europe de prévue. Le 1er septembre, sort l’album live très attendu de Steve Winwood regroupant ses plus grands succès. Les amateurs de slide et de guitare écouteront d’une manière attentive le nouvel album live de Sonny Landreth et aussi le nouvel album de Kenny Wayne Sheperd qui sera livré dans les bacs le 13 juillet.

Pour les concerts, l’automne se présente plutôt bien pour les résidents Parisiens avec les venues de Gov’t Mule (qui vient de sortir un nouvel album) au Trianon, mais aussi de Procol Harum, sans oublier son ex guitariste Robin Trower  qui se produira à Massy ainsi que Van Morisson qui sera sur la scène de la salle Pleyel mais ce sont les Rolling Stones qui feront la principale actualité dans cette deuxième quinzaine d’octobre en donnant trois concerts dans le nouveau stade du club de rugby le Racing 92. Les amateurs de musique Californienne se rendront eux à Bruxelles pour assister à ce qui sera sûrement l’ultime passage en Europe d’un groupe de légende : The Doobie Brothers. Un autre événement à ne pas rater vient d’être annoncé. Le célèbre guitariste Albert Lee sera au New Morning le 6 mars 2018 avec son electric band pour un concert unique au tarif dérisoire de 29,80€ le billet.

Dans le Sud- Ouest, nous sommes hélas moins gâtés puisque l’on préfère faire venir Céline Dion et 3 canailles pour tenter de remplir un stade vide en permanence, perdu au milieu des marécages et inaccessible que les contribuables Bordelais vont payer pendant 50 années. Au moins, ils auront la satisfaction de se dire qu’ils auront ainsi pu contribuer aux délires pharaoniques de droit dans ses bottes. Seule petite éclaircie au milieu de cet océan de grisaille musicale régnant sur notre région, la venue en novembre, dans la petite salle du Vigean, pour le prix très abordable de 20€, de Lucky Peterson qui donnera un concert axé sur le répertoire de Jimmy Smith.

Nous avons encore tant de bons moments à partager ensemble.

                                                                                                                                       Frédéric.

8248RobinTrower_D70_0054-med_400x400

Posté par rock legends à 05:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 juillet 2017

JOAN BAEZ: Farewell tour 2018: l'événement à ne pas manquer !

Ce sera sans doute l’ultime occasion de lui rendre hommage et de la remercier chaleureusement pour tout ce qu’elle a pu apporter à la musique. Car l’œuvre et l’influence de Joan Baez va bien au-delà du folk, catégorie dont beaucoup l’ont emprisonné un peu vite. Femme de conviction et d’engagement, nous avons tous, à une période donnée de notre vie, partagé ses causes et ses combats pour les libertés. Personnellement, c’est à l’occasion de la sortie du merveilleux film de Guiliano Montaldo « Sacco and Vanzetti » avec Riccardo Cucciolla et Gian Maria Volonte que cette complicité est née.  Sur un plan musical, son œuvre est considérable. Nombreux sont les artistes que nous aimons aujourd’hui qui reconnaissent à quel point ses combats pour des causes justes, sa musique et la profondeur des textes de ses chansons les ont influencés et contribués ainsi à leur évolution.

Joan Baez se produira sur la scène Parisienne de l’Olympia pour une série de 10 concerts du 4 au 17 juin 2018 dans le cadre d’une tournée d’adieu qui, à ce jour, ne prévoit que ces dates, tout au moins pour la France. Il s’agira là d’une sacrée performance pour une dame de 77 ans. Son répertoire est suffisamment large pour assurer, sans le moindre problème, une telle quantité de dates effectuées dans un lieu aussi prestigieux que la splendide salle du boulevard des Capucines et dont le succès ne fait aucun doute. Il est d’ailleurs fort rare que des locations ouvrent près d’une année en avance, ce qui ne fait que renforcer l’importance de l’événement que nous nous apprêtons à vivre.  Je ne saurai que vous conseiller de ne pas trop attendre pour réserver votre place car en prenant la mienne ce matin, je me suis vite aperçu que nous nous acheminions vers un rapide sold out bien mérité pour l’ensemble des shows.

Son dernier album, enregistré au Beacon Theater de New York, à l’occasion de son 75ème anniversaire a été, à juste raison, unanimement salué par la critique. Souhaitons que le public Français soit au rendez- vous et saura rendre à cette immense chanteuse l’hommage que son talent mérite.

                                                                                                                  Frédéric.

Joan Baez

Posté par rock legends à 00:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]