Plus que deux années et cette formation passera le cap des cinquante années d’existence. Peu de groupes peuvent en dire autant et pourtant rien ne prédestinait le trio devenu duo en 1977 à connaître un succès planétaire lorsqu’ils se formèrent dans les rues de Londres à la fin des sixties alors qu’ils n’étaient que trois gamins dont les pères étaient soldats dans une base US au Royaume Uni. Il leur a fallu trouver un nom et donc Dewey Bunnell, Gerry Beckley et Dan Peek n’allèrent pas chercher bien loin et prirent l’appellation « America ».

De retour en Californie, le succès fut immédiat et prit une dimension planétaire avec entre autres le morceau » a horse with no name » que vous connaissez tous et qui conclut systématiquement leurs concerts. Il faut bien avouer que l’incroyable qualité des harmonies vocales proposées par le trio avait de quoi séduire un public qui allait bien au-delà des amateurs de musique west coast. S’en suivit un deuxième album qui connut également un immense succès avec en particulier le fameux « don’t cross the river » avant que celui ne s’arrête de manière subite et inattendue avec « Holiday » victime de la concurrence de formations comme The Eagles qui commençaient à émerger sur un marché certes porteur, mais pas aussi expansible que certains l’imaginaient. C’est alors que George Matin décida de prendre le groupe en main en y incorporant des instruments plutôt inhabituels dans ce type de musique comme le violon. Bien que composant toujours de superbes chansons à l’image de ce célèbre « Sister golden hair » la formation Californienne prit ainsi un virage qui déconcerta beaucoup de ses fans de la première heure et qui amena le départ en 1977 de Dan Peek. Devenu duo, le groupe traversa les décennies 80 et 90 sans trop de peine malgré une absence de succès notoires dans les charts. Le début du nouveau millénaire marqua un retour aux sources de leur musique avec en particulier en 2011 la sortie de la pépite « Back Pages », album lumineux composé uniquement de reprises de standards de Bob Dylan et de Joni Mitchell entre autres qui leur ramena le public de leurs débuts. Le duo continua à beaucoup tourner à travers le monde et le concert du Trianon en août 2014 illustra à merveille ce renouveau.

C’est donc avec une immense satisfaction que tous les fans de la formation californienne apprirent tout récemment que le 17 novembre prochain sortira un album de « demos » intitulé « Heritage : home recordings » de la période 1970/1973 qui comportera 7 morceaux inédits nous permettant ainsi de retrouver l’espace d’un moment le trio magique initial. Souhaitons à celui d’être de la dimension de celui de Crosby, Stills and Nash dont nous avons parlé ici récemment et dont l’écoute constitue un véritable enchantement.

                                                                                                                                   Frédéric.

 

America-Heritage-OV-240-1-300x300

America - Don't Cross the River