Le 29 septembre dernier, il a célébré ses 82 ans et pourtant malgré une vie que nous qualifierons, par diplomatie et retenue, de tumultueuse, il continue à se produire régulièrement sur scène comme en ce mois d’octobre au BB King blues club de New York. Il faut donc croire que les années n’ont pas de prise sur les stars de l’histoire du rock n’roll puisque Chuck Berry, qui nous a quitté cette année, avait atteint les 90 ans. Souhaitons- en au moins autant à Jerry Lee Lewis, car s’il y a bien une personne qui a apporté sa pierre à l’édifice du rock n’roll, c’est bien notre cher pianiste.

Son album de 1964 « live at the Star Club of Hambourg », dont nous avons déjà parlé longuement ici-même, enregistré avec les Nashville Teens, formation dont il ignorait l’existence 24 heures avant le concert, est certainement un des plus grands disques live de tous les temps, car il sort tout droit des flammes de l’enfer en ne vous laissant pas le moindre répit pendant les bien trop courtes 35 minutes de sa durée. A ce titre, nous ne pouvons que regretter que jamais une version étendue ne fut proposée à la commercialisation. Mais résumer la carrière de Jerry Lee Lewis à cet album serait lui manquer de respect et surtout extrêmement réducteur puisque le Killer (quel beau surnom) s’est aussi brillamment essayé de 1968 jusqu’au milieu des seventies à la musique country avant de revenir en 1973 à sa passion première le rock n’roll avec un album dévastateur « The London sessions » ou tout le gratin de l’époque s’était bousculé au portillon pour avoir le privilège d’enregistrer avec lui (Peter Frampton, Alvin Lee, Albert Lee, Rory Gallagher, Delaney Bramlett, Klaus Voorman et Gary Wright pour ne citer qu’eux).

Ce blog aimant bien proposer régulièrement de l’innovation, je vous propose de retrouver notre killer dans une version boogie woogie particulièrement torride et enlevée d’un morceau que vous connaissez bien puisqu’il fut immortalisé par la grande Janis Joplin « Me and Bobby McGee ». Attention cela déménage sacrément. Bon anniversaire monsieur Jerry Lee Lewis et régalez nous encore longtemps.

                                                                                                                                Frédéric.

 

Jerry Lee Lewis - Me and Bobby McGee