Quelle carrière ! Et pourtant en l’espace de quarante années « Bidin my time » n’est que son septième opus en solo. Cependant pour être objectif, il convient de reconnaître que depuis 1964, date de ses débuts avec les Byrds puis avec les Flying Burrito Brothers ou encore Manassas sans oublier Desert Rose Band, Chris Hillman a toujours été très actif et que la plus- part du temps, il nous toujours offert des albums que les amateurs de country/rock considèrent à juste titre comme des musts du genre. Seul son passage au sein de Southern Hillman Furay Band fut relativement décevant et encore ceci est à relativiser car les deux albums du groupe comportent de trop rares mais très beaux passages.

Mis à part sa durée, digne des années 70 (à peine plus de 33 minutes), « Bidin my time » va littéralement combler tous les amoureux du genre tant son écoute est rafraichissante et va réveiller en vous de fabuleux souvenirs de jeunesse. A consonnance très Byrds (la présence sur deux morceaux de David Crosby et de Roger Mc Guinn n’est sans doute pas étrangère à ce ressenti, ainsi que la reprise de deux morceaux figurant sur les tous premiers albums du groupe) l’ensemble des douze chansons proposées sur cet album constitue un formidable retour aux sources du country/rock tel que les diverses formations de San Francisco nous le proposaient vers la fin des années 60 à la différence principale que parfaitement aidé par la guitare de son fidèle ami Herb Pedersen, l’extraordinaire voix de Chris Hillman, parfaitement mise en avant par une superbe qualité d’enregistrement, apporte ce petit plus à un album qui pourtant n’en avait pas besoin tellement les harmonies vocales sont belles et réussies.

Cet album est un formidable voyage à remonter le temps qui va surement provoquer beaucoup de nostalgie chez tous ceux qui ont grandi avec les Byrds et les Flying Burritos Brothers de Gram Parsons. Il est d’ailleurs fort étonnant que sa sortie soit aussi discrète dans notre pays, tant la musique proposée possède tous les arguments pour séduire un public qui va bien au-delà des fidèles du genre. Prenez le temps de l’écouter et de venir donner votre ressenti dans la rubrique commentaire sur ce merveilleux moment de nostalgie que Chris Hillman nous propose avec « Bidin my time ».

 

                                                                                                                           Frédéric.

 

Ps : Il convient de noter et ceci n’est pas anecdotique, compte tenu des circonstances tragiques de sa disparition, que cet album est produit par Tom Petty, fan inconditionnel des Byrds, qui d’ailleurs est présent à l’harmonica sur « Given all i can see » et qui a composé le superbe final « Wildflowers ». Bien que n’étant guère un admirateur de sa musique, il convient de saluer son investissement pour la réalisation de ce superbe disque ainsi que celui des musiciens des Heartbreakers qui y ont participé

Chris Hillman - Wildflowers