Carolyn Wonderland — Open Eyes (Album Moon Goes Missing, 2017)

Lorsque John Mayall décide de vous engager pour le reste de sa tournée comme guitariste, c’est que quelque part vous devez avoir un peu de talent, ne croyez- vous pas ? Du talent, Carolyn Wonderland en possède incontestablement beaucoup. Nous aurons l’occasion de revenir, dans les toutes prochaines semaines, sur le parcours de cette Texane de 45 ans dont la musique et la voix font incontestablement penser à une autre brillante chanteuse et guitariste nommée Susan Tedeschi et aussi, par  certains côtés, mais à un degré moindre, à une certaine artiste née à Port Arthur et qui nous a malheureusement quitté le 4 octobre 1970. Pour patienter, je vous propose de découvrir Carolyn Wonderland au travers de ces deux superbes chansons.

Excellent week-end musical à tous.

                                                                                                                           Frédéric.

Ps : Une pensée émue pour Jacques Higelin dont l’album BBH 75 illumina de nombreuses soirées qui resteront toujours dans ma mémoire.

Annies Scarlet Letter by Carolyn Wonderland