Le sujet ayant été abordé de très nombreuses fois sur ce blog, nous ne nous y attarderons pas trop, bien que cette fois-ci la limite de l’acceptable a été franchie. S’il n’est guère illogique et scandaleux que certains événements, pour des raisons de marketing commercial, soient réservés exclusivement au public Américain, d’autres n’obéissent pas à cette logique, en particulier, quand visiblement, nous avons affaire à de la mauvaise volonté. Alors osons mettre les pieds dans le plat et manifester notre immense déception et même notre colère par rapport à la prochaine tournée Européenne de celui qui a réalisé le meilleur album blues de l’année 2017 : Walter Trout.

Car, tenez vous bien, sur les 34 dates programmées à travers le vieux continent, pas une seule, oui vous avez bien lu, pas la moindre, ne concerne la France. Alors que l’Espagne bénéficiera de 5 dates et l’Allemagne de 7, pour ne citer que ces deux pays, pas le moindre organisateur Français n’a songé à contacter notre brillant guitariste pour tenter de programmer ne serait ce qu’une date. Cela parait tellement incroyable, qu’il m’a fallu plusieurs lectures de la composition de la tournée pour me rendre à la triste et consternante évidence. De qui se moque-t-on ? Il est vraiment permis de se poser la question. Pour programmer la daube type Pascal Obispo et compagnie, il n’y a pas de problème, mais pour faire venir un guitariste de blues dont le dernier disque a été un succès mondial et qui a raflé tous les prix, il n’existe aucune possibilité ? Ou sont passés les organisateurs du New Morning, de La Cigale, du Trianon et consorts ? Et que l’on ne nous dise pas que sa non- venue est due à une demande d’un exorbitant cachet puisque dans tous les pays ou Walter Trout est programmé le ticket d’entrée est fixé à 25€ ! La France reste décidemment un pays sous développé en matière de culture blues et d’autres d’ailleurs puisque tant de groupes ont choisi d’éviter notre pays dans le cadre de leurs tournées (Paul Simon, America, Graham Nash pour ne citer qu’eux sur 2018).

Le public Américain n’est pas confronté à ce type d’inconvénients, puisque se préparent pour lui quelques événements qui nous laissent rêveur comme cette mini tournée de Chris Hillman et Roger Mc Guinn à l’occasion du cinquantième anniversaire de la sortie de l’album des Byrds « Sweetheart of the rodeo » ou bien encore le farwell tour des survivants de Lynyrd Skynyrd ou encore cette douce soirée du 1er août ou sera diffusé, dans tous les cinémas du pays,  le concert légendaire de Philadelphie donné par le Grateful Dead le 7 juillet 1989.

Il est à souhaiter que cette situation évolue dans les prochains mois et que, enfin le public Français, amateur de blues et de bonne musique, soit enfin récompensé de la patience dont il fait preuve depuis tant d’années.

                                                                                                                                       Frédéric.

Walter Trout - We're All In This Together (feat. Joe Bonamassa) (Lyric Video)