Deux décès, une interrogation et une résurrection qui fait sacrément plaisir, surtout que cette dernière était très inattendue, car les nouvelles étaient relativement inquiétantes. L’actualité est ainsi faîte. Comme nous, nos musiciens prennent de l’âge et forcément les ennuis de santé apparaissent et sont appelés à se multiplier.

John Hiseman, batteur du groupe Colosseum nous a quitté hier à l’âge de 73 ans. Il avait remplacé Ginger Baker au sein de Graham Bond Organisation avant de rejoindre John Mayall pour l’enregistrement de l’album « Bare Wires » puis de participer à la formation de Colosseum pour lequel il enregistra 5 albums dont le fameux « Live » sorti en 1971.

Danny Kirwan, ancien guitariste de Fleetwood Mac, est décédé la semaine dernière. Arrivé pour le troisième album du groupe, ce n’était certes pas, un génie de la guitare comme son compère Peter Green, mais tout de même un bon guitariste possédant un certain talent. Il resta dans la formation jusqu’à l’album « Bare Trees » avant d’en être éjecté en 1973 pour des problèmes d’alcool, juste au moment ou le groupe a choisi de se saborder en abandonnant le blues et de se transformer en un orchestre de variétés pop féminisé, poussant le ridicule jusqu’à conserver son nom d’origine pour de vulgaires raisons commerciales. Le pire étant qu’aujourd’hui si vous interrogez le public du groupe sur sa musique, il ne vous citera pratiquement que cette bien triste période au détriment d’une chanson comme « need your love so bad » pour ne citer qu’elle.

L’interrogation concerne un véritable dieu du blues John Mayall. Depuis l’annonce de son hospitalisation en urgence pour une pneumonie, qui a conduit à l’interruption immédiate de sa tournée, pas la moindre nouvelle sur son état de santé n’a filtré. Son site internet ne nous communique aucune information et les sites US, généralement bien informés, ont font de même. Souhaitons de tout cœur que ce silence soit synonyme d’amélioration de sa santé.

L’annonce de la reprise de la tournée US de Bob Seger est une vraie bonne nouvelle, tant nous avons craint que, suite à son problème de cervicales, il ne puisse un jour revenir nous livrer son show d’enfer et même pouvoir rechanter tant celui-ci était handicapant. Pour ceux qui ne l’aurait pas encore découvert, son dernier album « I knew you when » est une vraie réussite. Il ne nous reste plus qu’à souhaiter que sa tournée se décide enfin à franchir l’océan Atlantique pour nous permettre de rendre à ce rocker l’hommage que son immense carrière mérite. Mais hélas pour nous, cette éventualité reste extrêmement aléatoire, vu qu’il ne s’est pas produit en Europe depuis fort longtemps, malgré d’excellentes ventes d’album sur le vieux continent. Mais après tout, ne dit on pas que l’espoir fait vivre ?

                                                                                                                                           Frédéric.

Bob Seger - Against The Wind 8-26-2017 Moline