Blackbird (Esher Demo)

Livrer à ses clients 24 heures avant leurs sorties officielles est une belle performance qui mérite incontestablement d’être soulignée. Il convient donc de féliciter la Fnac pour avoir déposé, en avant-première, sur nos platines le très attendu coffret des Beatles comprenant le White album et cette compilation de classiques du blues supervisée par les Rolling Stones en personne.

C’est bien évidemment l’incontestable événement du mois, celui dont tout le monde parle, au point que même des journaux en général plutôt avares de commentaires sur notre musique, comme Sud-Ouest, n’ont pu résister à y consacrer une large page. Après « Sgp Pepper’s » en 2017, c’est donc au tour du « White album » des Beatles de nous être proposé sous diverses formes avec une remasterisation complète et surtout dévoilés pour la première fois, les répétitions comprenant de nombreux inédits enregistrées par les Fab Four à Esher. C’est d’ailleurs ce dernier point qui constituera la principale attraction pour les inconditionnels du groupe. Cependant, il serait injuste de ne pas mentionner la qualité du travail de remasterisation du fils de George Martin qui nous permet de redécouvrir des morceaux sous un angle nouveau dont nous pensions pourtant connaitre la moindre note. Il convient aussi de souligner l’exceptionnelle présentation de la version Deluxe sous la forme d’un livre avec l’histoire complète de l’album accompagnée de photos inédites et bien sur des cartes postales et du poster figurant sur l’album original. Mais ce que retiendront les fans des Beatles, ce sont ces disques comprenant les répétitions. Réalisés pratiquement entièrement en acoustique, ceux-ci nous livrent dans une ambiance de joyeux bazar de savoureuses versions de chansons qui deviendront par la suite des tubes planétaires, avec en prime la toute première interprétation de « Hey Jude » et de « Child of nature » qui deviendra quelques années plus tard « Jealous guy » sur le cultissime « Imagine ». Bien sûr ce coffret s’adresse en priorité aux inconditionnels du groupe, mais il séduira certainement un public plus large, compte tenu de sa qualité sonore et de sa présentation.

Autre parution en ce 9 novembre, la compilation de standards du blues supervisée par les Rolling Stones eux-mêmes. Alors, bien sûr, les habituels rabats joie, du haut de leurs certitudes, vous diront que celle-ci ne présente que peu d’intérêt du fait de l’absence d’inédits. Ils pourraient pourtant réviser leur jugement à l’écoute du disque, même si les morceaux sont bien connus de tous les amateurs de blues. Tout d’abord, parce que les enregistrements proposés sont d’une remarquable qualité sonore compte tenu de leur âge. Ensuite et peut être surtout pour la raison que réunir, sur un même album, des légendes comme Robert Johnson, Little Walter, Elmore James, Robert Wilkins, BB King, Muddy Waters pour ne citer qu’eux, offre un intérêt évident pour faire connaitre le blues auprès de générations nouvelles. Le livret inclus avec les cd présentant brièvement chaque artiste complète parfaitement ce travail d’éducation. De plus, l’alternance de morceaux acoustique et électrique, telle qu’elle est présentée sur l’album offre au profane un panorama exceptionnel sur l’étendue de cette musique et les connaisseurs trouveront que les 12,99€ de ces deux CD représenteront un investissement bien peu onéreux pour un excellent compagnon lors de longs trajets en voiture. Souhaitons que le marketing des Rolling Stones réussisse à faire partager au plus grand nombre cette musique qui berce notre passion depuis tant d’années.

                                                                                                                                         Frédéric.

The Beatles (White Album) - Anniversary Releases